COMMUNAUTE du FORUM BioRESP

Cet espace est celui de la communauté des membres et amis du FORUM BioRESP

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Membres
    Membres Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
FESTIVALVIVANT

FESTIVALVIVANT


Invité n'a pas encore mis à jour sa biographie
Plantations durables : l'exemple d'Asia Plantation Capital Berhad

SOURCE Asia Plantation Capital

KUALA LUMPUR, Malaisie, 7 décembre 2016 /PRNewswire/ — Leader dans le domaine de la gestion des plantations durables et la production du bois d’agar, Asia Plantation Capital Berhad — branche de l’APC Group en Malaisie —  confirme que son projet, ‘Production et commercialisation de produits de haute valeur à base de bois d’agar’ a été reconnu comme ‘projet déterminant’ dans le cadre du Programme de transformation de bioéconomie (BTP) par la Malaysian Bioeconomy Development Corporation Sdn Bhd.

Modifié le
Lectures : 957
Notez cet article:
0

Posté par le dans Biologie
Penser collectivement les usages du vivant
Par Jeanne Pahun, Doctorante Université Montpellier- CNRS/ CIRAD
 
Le Festival Vivant qui s’est tenu à Paris les 15, 16 et 17 septembre derniers a ouvert de manière bien plus large qu’à l’accoutumée, le débat sur la bioéconomie. En effet, que cela soit à l’échelle de la Commission Européenne, grande promotrice de celle-ci, des pays qui élaborent des stratégies nationales pour la promouvoir ou des pôles agro-industriels qui la développent sur les territoires, la bioéconomie est souvent discutée à huis clos ou entre panels d’experts issus de la recherche en biotechnologies ou du monde industriel. En faisant interagir un grand nombre d’intervenants aux appartenances professionnelles diverses (biologistes, chefs d’entreprise, artistes, étudiants, chercheurs en génie génétique ou sociologie, représentants de multinationales ou d’ONG, etc.) le Festival Vivant a décloisonné les discussions
Modifié le
Lectures : 2471
Notez cet article:
0
Les techniques sont notre environnement naturel
 
Par Koert van Mensvoort, Next Nature
Article issu de l’intervention du 17 septembre lors du FESTIVAL VIVANT 2016
 
Aujourd'hui, les impacts humains sur notre planète ne peuvent plus être sous-estimés. Le changement climatique, la déforestation, l'urbanisation, la biologie de synthèse – la marque du « On était là » fait écho partout. La nature vierge n'est pratiquement trouvable nulle part. Bien que nous recherchions des expériences naturelles et aspirons à sauver la Nature, peu ont posé la question élémentaire « qu'est-ce que la Nature ? » Devrions-nous rafraichir notre vision de la Nature, maintenant que nous vivons dans un monde de roses arc-en-ciel, de paysages augmentés, de mondes digitaux, de taureaux robotiques et de viande cultivée en laboratoire?
Modifié le
Lectures : 1680
Notez cet article:
0
Passer par le symbolique pour penser l’avenir du vivant
 
Par Jean-François Bouthors, écrivain et éditeur
Article issu de l’intervention du 17 sept lors du FESTIVAL VIVANT 2016
 
Dans le débat sur la viabilité du futur, nous sommes piégés par un débat éthique binaire entre le bien et le mal. Les apôtres de la technique la voient comme le moyen d’atteindre le bien – briser la finitude, dépasser les limites, vaincre la mort. Les défenseurs de la nature pensent leurs engagements comme un combat contre la catastrophe qui vient en raison des effets maléfiques de la modernité – raison technique, raison financière, société de consommation… Les deux camps s’affrontent en un débat indécidable, au sens où aucun n’est en mesure de faire entendre raison à l’autre, puisque chacun pense tenir les arguments de la rationalité.
Modifié le
Lectures : 1826
Notez cet article:
0
Face aux limites : changer nos rapports au monde vivant
par Jean-François Toussaint, directeur de l’IRMES, Université Paris-Descartes, Haut Conseil de la Santé Publique
 
article issu de la présentation du 17 sept lors du FESTIVAL VIVANT 2016
 
Nous vivons 30 ans de plus que nos aïeuls du 15e siècle et avons gagné près de vingt centimètres en taille sur eux !  L’expansion phénotypique pourrait être la marque récente, singulière et finale, de notre espèce. Les transitions démographique, nutritionnelle, épidémiologique ont ainsi permis en à peine dix générations de repousser nos limites en termes de croissance, de connaissance mais aussi plus concrètement, de taille et de longévité.  Notre confrontation aux limites terrestres pourrait pourtant nous mener à de très brutales révisions de nos modes de vie et de nos croyances
Modifié le
Lectures : 1822
Notez cet article:
0

LES MEMBRES ACTIFS DE LA COMMUNAUTE DU FORUM BioRESP

Dorothée BROWAEYS est journaliste, rédactrice e...
Jean-Jacques Perrier est journaliste, coordinat...
Etudiante à AgroParisTech, je travaille à l'org...
UP' est le magazine d'actualités de l'innovatio...
Fondatrice et directrice de la rédaction de UP'...
Professeur des universités en arts plastiques. ...
Je suis chercheuse en microbiologie et depuis q...
Artiste, Designer, Chercheur Ecosys...
Je suis actuellement en 3eme année de thèse en ...

Invité n'a pas encore mis à jour sa biographie

PROCHAINS RENDEZ-VOUS DE LA BIOECONOMIE

Aucun événement