Le Forum BioRESP a été lancé le 1er juin 2017 à Paris

 
 
La transition bioéconomique a désormais sa communauté. Le 1er juin, le Forum BioRESP a reçu son baptême du feu ! Près de cent personnes ont rejoint  les locaux de l’ENGREF (AgroParisTech) avenue du Maine à Paris pour écouter et partager témoignages et préoccupations. La bioéconomie existe bel et bien mais son devenir n’est pas écrit. L’inscrire dans les logiques et contingences du vivant est l’enjeu clé qui requiert l’implication de toutes les parties prenantes, agricoles, industrielles, associatives, académiques, politiques…
Avec le Forum BioRESP, ces acteurs disposent maintenant d’une agora dédiée au dialogue pour identifier et débattre des opportunités, des dilemmes, des controverses. Un écosystème essentiel pour ajuster avec les acteurs concernés cette nouvelle économie qui tient compte de nos écosystèmes. Pour un développement harmonieux de la bioéconomie.
 
Ce domaine de la bioéconomie est important car il fait déjà partie de nombreuses stratégies nationales en Europe. La France depuis janvier 2017 s’efforce de mettre en place sa propre stratégie nationale. Une première source de controverse découle de la définition même du domaine de  la bioéconomie : un spectre qui va de la croissance verte jusqu’à la décroissance.  Une couverture très large, l’agriculture, les forêts, les océans dans le cadre d’une économie circulaire ou une couverture moins large : les produits bio-sourcés issues de ressources biologiques transformées grâce aux avancées du génie des procédés et des biotechnologies
Or, comme cela a été montré par Pierre-Alain Schieb, en point de départ lors de l’événement, faute d’actions concrètes et coordonnées à long terme, pour promouvoir une transition vers une bioéconomie en Europe, le résultat pourrait être une dépendance croissante de l’Europe vis à vis du charbon, du gaz naturel   et de la biomasse importée (huile de palme, sucre, granulés de bois etc.) simplement du fait d l’effet mécanique de la concurrence sur  les prix sur des marchés internationaux (Voir sa présentation PDF). Sans cadre réglementaire pour mettre en place une taxe carbone et  arrêter les subventions indirectes aux ressources fossiles il paraît difficile d’envisager une bioéconomie compétitive en Europe.
 
 
Dés lors, les controverses entre parties prenantes et acteurs si elles ne sont pas discutées au sein d’une plateforme sont un obstacle majeur à la mise en place de politiques publiques, de stratégies d’entreprises et de soutiens des citoyens/consommateurs susceptibles d’éviter l’avènement d’un scénario de dépendance.
Une table-ronde réunissant les représentants des 7 collèges du Forum BioRESP (monde agricole, monde industriel, pouvoirs publics, société civile, monde académique, Collectivités et territoires, Nouvelle génération) a permis aux acteurs de réagir et de dire leurs actions en matère de bioéconomie. Voir ici le Verbatim de leurs interventions.
 
Pour conclure la première session de la rencontre du 1er juin, Françoise Roure a explicité le type de transition nécessaire : passer le la culture du management du risque à la culture du management de la biorésilience.
 
 
Le lancement du Forum le 1 juin 2017 a permis de vérifier que ces attendus étaient partagés. Les participants ont jugé que l’événement était un succès, le niveau de participation élevé, la formule originale, les ateliers  riches. D’ailleurs, la diversité des participants et leur engagement dans ces 5 ateliers ont permis de recueillir prés de 110  thèmes portant sur les enjeux de la bioéconomie. Ces derniers sont répertoriés dans le document « Rapport de Production du Forum BioRESP ».
 
Les questions de modèles et de références comptables (« boites noires »), d’indicateurs,, d’interdisciplinarité, de compensation sont particulièrement ressorties de ces ateliers (60%des citations) au-delà des valeurs et des intérêts.  Ces derniers ont fait apparaître la nécessité de rapprocher  expertise et « concernement » des acteurs dans un cadre construit, tel que plateforme du Forum BioRESP le propose.
 
Cette collecte de thématiques permettra au Comité de Pilotage du Forum de proposer un plan de travail et de programmer des ateliers publics à l’automne 2017. Des propositions seront faites pour que le Forum BioRESP s’inscrive bien  au cahier des charges du Plan d’action de la Stratégie Nationale de la France.
 
Les organisateurs remercient vivement tous les participants et contributeurs qui se sont manifestés le 1 juin. Ils remercient également tous les adhérents de l’Alliance (ADEME, AgroParisTech, AgroParisTech Alumni, Entreprises pour l'environnement, Fondation Jacques de Bohan, Fondation Paris-Reims, Maison des sciences de l'homme Paris-Saclay, OREE, SupBiotech) qui ont financé  le lancement du Forum. Ils invitent dès maintenant les parties prenantes des différentes communautés (notamment les industriels, membres des générations futures ou de la société civile) à continuer à se manifester pour rejoindre et enrichir le Comité de pilotage. Chacun peut aussi apporter son concours à la préparation du Festival vivant 2018 sur le thème : Le vivant au cœur des transitions.
 
Notre partenaire Mediatico a réalisé de nombreuses interviews des acteurs présents le 1er juin. Nous publions ici celle de
- Gilles Trystram, directeur d'AgroParisTech qui nous explique l'importance de la Bioéconomie pour soutenir des approches systémiques
- d'Alexandre Rambaud, responsable de la Chaire de comptabilité environnementale à AgroParisTech. Ce dernier souligne combien il est important que la comptabilité (qui traduit la façon dont les entreprises se représentent le monde) intègre les coûts de maintien des écosystèmes.
Un  sujet qui sera au coeur des premières séances du Forum BioRESP.
 
Contact : d.browaeys@bioresp.eu
 
 
 
 
VOIR LE PROGRAMME DU 1ER JUIN 

PROGRAMME

 
 
 
 

Le Forum BioRESP est une interface de dialogue multiacteurs 

pour

Remettre le vivant au cœur de l’économie

Forger une bioéconomie viable et souhaitable

 
 
 
il est soutenu par
 
ses partenaires sont
 
 
BIORESP FORUM
 
The Transition to a Biobased economy – WHAT IS IT ?
 
 
 
 
 
 
 
Le Forum BioRESP s’inspire du Forum NanoRESP, qui depuis 2013 permet d’accompagner les acteurs concernés par les nanotechnologies vers des pratiques responsables.
Il propose d’aborder les déterminants et les effets divers de la révolution bioéconomique émergente ; on sait, en particulier, que l’effacement progressif des ressources fossiles va accroître la pression sur les ressources de biomasse et obliger à une entente face aux concurrences de leurs usages pour arbitrer entre des priorités : alimentation, énergie, chimie, matériaux…
Le Forum BioRESP constitue un outil pour anticiper collectivement les reconfigurations de la société et des chaînes de valeur que la bioéconomie va engendrer. Il propose d’examiner collectivement les opportunités et les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) des usages du vivant et leurs controverses associées. 
Le Forum propose un cadre pour susciter un dialogue entre les acteurs (agriculteurs, producteurs, transformateurs, distributeurs, consommateurs, autorités publiques, investisseurs…) afin qu’ils partagent entre eux, connaissances, initiatives concrètes, incertitudes et attentes, sur des thèmes de controverses pertinentes. Ce processus vise à aider les acteurs à progresser librement  «  en meilleure connaissance de causes ». 
 
 
 
Ce projet s’ancre dans une dynamique initiée par les trois éditions des Assises du Vivant tenues à l’UNESCO (2012-2015) et, plus récemment, par le FESTIVAL VIVANT (sept 2016), volet français du programme européen Synenergene qui a mobilisé quinze partenaires.
Le processus BioRESP est porté par un Comité de pilotage constitué de 7 Collèges réunissant les pouvoirs publics, des chercheurs, des industriels, des représentants d’associations et citoyens, des représentants territoriaux, ainsi que des étudiants et start-upers, 
Il est financé par une Alliance d’opérateurs publics et privés (cotisants annuels) dont l’ADEME, SUPBIOTECH, la Fondation Paris-Reims, la Fondation Jacques de Bohan et la Maison des sciences de l’homme Paris-Saclay. Il est soutenu par AgroParisTech, Entreprises pour l’environnement (EpE) et l’association OREE.
 
L’alliance BioRESP  mandate la société Anthropocène pour coordonner et organiser les séances BioRESP. Les deux chargés de mission sont Dorothée Browaeys et Pierre-Alain Schieb
 
 
 
 
Le dialogue multi-acteurs pour des pratiques d’innovation responsable. 
Le Forum BioRESP inscrit ses travaux dans l’esprit des programmes RRI (« responsible research & innovation) développés en Europe. Ceux-ci interrogent les logiques d’innovation dès l’amont de leur conception du point de vue des produits et services envisagés, en intégrant leurs impacts (cycle de vie, dégradation, usages, utilité…). 
Le dialogue multi-acteurs constitue un des outils de choix pour faciliter le questionnement mutuel et l’expression de la diversité des conceptions et des intérêts. Il permet de faire émerger des controverses et progresser l’ajustement des logiques d’innovation et la robustesse des projets industriels ultérieurs. 
Ainsi, l’ambition de l’enceinte de dialogue BioRESP est d’entretenir un processus d’apprentissage où chacun contribue à soutenir une « vigilance commune »
Cela suppose de s’appuyer sur des expertises pluralistes, des approches sociotechniques diverses, des pratiques de respect et d’écoute aptes à cultiver la confiance. 
Le Forum BioRESP propose donc à tous les acteurs concernés une veille sur les initiatives et les formes diverses que peut prendre la bioéconomie, Ils pourront inspirer à chacun des stratégies plus adaptées, par une meilleure conscience de l’écosystème vivant et industriel.
 
Un modèle encouragé par les pouvoirs publics 
Ce type de dialogue pour l’innovation responsable  a été clairement encouragé par :
La Stratégie française pour la bioéconomie – parue en janvier 2017 - qui souligne le besoin d’un dialogue permanent des acteurs dans ce domaine.
La Commission européenne : les exigences en matière de recherche et d’innovation responsables se font de plus en plus explicites au niveau européen, notamment au sein du programme Horizon 2020. 
Le manifeste signé à Utrecht en 2016 par les acteurs impliqués dans la bioéconomie
Les engagements internationaux (17 objectifs du millénaire de l’Agenda 2030).
 
Modalités 
Le Forum BioRESP  organise quatre rencontres par an. 
Les projets et les comptes rendus des travaux sont disponibles sur le site : www.bioresp.eu
Tous les deux ans, se tiendra un FESTIVAL VIVANT (sur le modèle du FESTIVAL VIVANT 2016) afin de valoriser les initiatives des acteurs impliqués dans la transition bioéconomique.
 
Contact : forum@bioresp.eu
 
 
 
 
 
 
VOIR LE PROGRAMME DU 1ER JUIN 

PROGRAMME

 
 

Les derniers articles publiés sur les blogs de la Communauté du FORUM BioRESP

Voir plus d'articles